Return to Le travail en train de se faire : un journal de pratique, une collection de réflexions, des notes de lecture, des idées étranges, des listes incomplètes, des photos des différents lieux habités et visité, qui influencent et transforment la pratique.


 

Marcher 30 minutes pour sortir de l’île et aller prendre l’autobus qui m’amène à Tromso puis marcher encore quelques minutes pour me rendre à l’atelier. Un temps ample pour préparer ma journée de travail et refaire le monde. Chaque jour ici est autre : la lumière, le vent, l’opacité ou la transparence de l’air, la plage transformée par les marées, les montagnes qui se perdent dans l’horizon ou qui sont mangées par les nuages. Les dessins se couchent à l’horizontale comme les paysages, plutôt panoramas que portraits. Femmes-montagnes, roches-nuages et algues-viscères.